Futurs enseignants de FLE étudiant à l’étranger : effets du séjour linguistique et culturel sur leurs identités analysés à partir de leur récit de vie

  • Doris Colorado López Universidad de Antioquia
Palabras clave: futurs enseignants de FLE, récit de vie, identité

Resumen

Beaucoup de futurs enseignants de langues étrangères partent étudier dans le(s) pays où la langue qu’ils enseignent est parlée, cela constitue une expérience bouleversante. Le fait d’intégrer une culture différente et socialiser en utilisant une langue étrangère modifie les manières d’appréhender la réalité, ce qui entraîne des conséquences sur le regard sur soi et les autres. Un séjour linguistique et culturel à l’étranger aurait donc des effets sur les constructions identitaires des (futurs) enseignants. L’identité, considérée d’un point de vue dynamique, évolue et se construit dans l’interaction, interaction qui se déroule dans le pays d’accueil grâce au langage. Cet article présente les résultats partiels d’une recherche qualitative où nous avons analysés des aspects identitaires mis en discours dans le récit de vie de neuf enseignant(e)s de FLE colombien(ne)s.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.

Biografía del autor/a

Doris Colorado López, Universidad de Antioquia

Magíster en Ciencias del Lenguaje de la Universidad Sorbona Nueva - París 3, Francia; Licenciada en Lenguas Extranjeras de la Universidad de Antioquia, Colombia; miembro del grupo EALE (Enseñanza y Aprendizaje de Lenguas Extranjeras) y docente del programa de Licenciatura en Lenguas Extranjeras de la Universidad de Antioquia. Sus áreas de investigación son la formación de maestros, la didáctica de las lenguas extranjeras y la sociolingüística (plurilingüismo).

Citas

Baroni, R., et Jeanneret, T. (2008). Parcours de vie, identités féminines et trajectoires d'apprentissage. Langage et société, 3(125), 101-124. doi : https://doi.org/10.3917/ls.125.0101

Beaud, S. (1996). L'usage de l'entretien en sciences sociales. Plaidoyer pour l'« entretien ethnographique ». Politix. Revue des sciences sociales du politique, 9(35), 226-257. Récupéré de https://www.persee.fr/doc/polix_0295-2319_1996_num_9_35_1966.

Benveniste, É. (1966). Problèmes de linguistique générale (Tome 1). Paris, France : Éditions Gallimard.

Benveniste, É. (1970). L'appareil formel de l'énonciation. Langages, (17), 12-18. doi : 10.3406/lgge.1970.2572

Benveniste, É. (1974). Problèmes de Linguistique Générale (Tome II). Paris, France : Éditions Gallimard.

Bertaux, D. (2010). Le récit de vie. L’enquête et ses méthodes (3e éd.). France : Armand Colin.

Bertucci, M-M. (2006). La fonction du récit de vie dans la construction de l’identité plurilingue chez les migrants : quelques hypothèses. Dans M. Molinié et M-F. Bishop (dirs.), Autobiographie et Réflexivité (pp. 127-140). Cergy-Pontoise : Université de Cergy-Pontoise, CRTF.

Bres, J. (1999). L’entretien et ses techniques. Dans L.-J. Calvet et P. Dumont (dirs.), L’enquête sociolinguistique (pp. 61-76). Paris, France : L’Harmattan.

Brubaker, R. (2001). Au-delà de l'« identité ». Actes de la recherche en sciences sociales, 139, 66-85. doi : 10.3917/arss.139.0066

Burns, A. (1999). Collaborative Action-Research for English Language Teachers. Cambridge : Cambridge University Press.

Carrasco, E., et Piccardo, E. (2009). Plurilinguisme, cultures et identités : la construction du savoir-être chez l’enseignant. Lidil, (39), 19-41. Récupéré de https://journals.openedition.org/lidil/2735

Castellotti, V. (2006). Pratiques réflexives en contexte plurilingue : le Portfolio européen des Langues pour le Collège. Dans M. Molinié et M-F. Bishop (dirs.), Autobiographie et Réflexivité (pp. 83-101). Cergy-Pontoise : Université de Cergy-Pontoise, CRTF.

Charaudeau, P. (2009). Identité sociale et identité discursive. Un jeu de miroir fondateur de l’activité langagière. Dans P. Charaudeau (dir.), Identités sociales et discursives du sujet parlant (pp. 15-28). Paris, France : L’Harmattan.

Charaudeau, P., et Maingueneau, D. (2002). Dictionnaire d’Analyse du Discours. Paris, France : Éditions du Seuil.

Charbonneau, D.-R. (2008). Se découvrir étranger : la confrontation avec une autre tradition académique. Dans G. Zarate, D. Lévy et C. Kramsch (dirs.), Précis du plurilinguisme et du pluriculturalisme (pp. 201-203). Paris, France : Éditions des Archives Contemporaines.

Codó, E. (2008). Interviews and Questionnaires. Dans L. Wei et M. G. Moyer (dirs.), The Blackwell Guide to Research Methods in Bilingualism and Multilingualism (pp. 158-176). Oxford : Blackwell Publishing Ltd.

Conseil de l’Europe. (2001). Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues : apprendre, enseigner, évaluer. Paris, France : Didier.

Creswell, J. W. (2007). Qualitative inquiry and research design. Choosing among five Approaches (2e éd.). United States of America : Sage Publications, Inc.

Deprez, C. (1996). Parler de soi, parler de son bilinguisme. Acquisition et interaction en langue étrangère, (7), 155-180. Récupéré de http://aile.revues.org/4919.

Deprez, C. (2002). La langue comme « épreuve » dans les récits de migration. Bulletin VALS-ASLA (Association suisse de linguistique appliquée), (76), 39-52. Récupéré de https://doc.rero.ch/record/18337/files/07-Deprez.pdf.

Dufour, F. (2014). « Ce ne sont que des faits, donne-moi des histoires » La coproduction d’une identité socio-narrative dans des entretiens de recherche. SEMEN Revue de sémio-linguistique des textes et discours, (37), 45-58. Récupéré de https://semen.revues.org/9872

Freeman, D. (1998). Doing teacher research: From inquiry to understanding. Newbury House : Heinle and Heinle.
Galligani, S. (2000). De l’entretien au récit de vie. Quand les sujets s’emparent de la conduite d’un entretien.
Écarts d’identité, (92), 21-24. Récupéré de http://revues-plurielles.org/_uploads/pdf/6_92_5.pdf.

Glady, M. (2008). Destination(s) de la connaissance dans l'entretien de recherche : l'inégale appropriation des offres de sens. Langage et société, (123), 53-72. doi : http://dx.doi.org/10.3917/ls.123.0053

Goffman, E. (1973). La mise en scène de la vie quotidienne. 1- La présentation de soi (Alain Accardo, trad.). Paris, France : Minuit. (Ouvrage original publié en 1959 sous le titre The Presentation of Self in Everyday Life. New York : Anchor Books).

Kastersztein, J. (1990). Les stratégies identitaires des acteurs sociaux : approche dynamique des finalités. Dans C. Camilleri, J. Kastersztein, E-M. Lipiansky, H. Malewska-Peyre, I. Taboada-Leonetti et A. Vasquez-Bronfman (dirs.), Stratégies identitaires (pp. 27-41). Paris, France : PUF.

Kerbrat-Orecchioni, C. (2005). Le discours en interaction. Paris, France : Armand Colin.

Labov, W. (1966). The social stratification of English in New York city. California : Center for Applied Linguistics.

Labov, W. (1976). Sociolinguistique (Alain Kihm, trad.). Paris, France : Éditions de Minuit. (Ouvrage original publié en 1972 sous le titre Sociolinguistic Patterns. Philadelphia : Center for Applied Linguistics).

Lévy, D. (2008). Introduction : Soi et les langues. Dans G. Zarate, D. Lévy et C. Kramsch (dirs.), Précis du plurilinguisme et du pluriculturalisme (pp. 69-82). Paris, France : Editions des Archives Contemporaines.

Lipiansky, E. M. (1990). Identité subjective en interaction. Dans C. Camilleri, J. Kastersztein, E-M. Lipiansky, H. Malewska-Peyre, I. Taboada-Leonetti et A. Vasquez-Bronfman (dirs.), Stratégies identitaires (pp. 173-211). Paris, France : PUF.

Lipiansky, E. M., Taboada-Leonetti, I., et Vasquez, A. (1990). Introduction à la problématique de l’identité. Dans C. Camilleri, J. Kastersztein, E-M. Lipiansky, H. Malewska-Peyre, I. Taboada-Leonetti et A. Vasquez-Bronfman (dirs.), Stratégies identitaires (pp. 7-26). Paris, France : PUF.

Maingueneau, D. (2007). L’Énonciation en Linguistique Française (2e éd.). Paris : HACHETTE Supérieur.

Mead, G. H. (1963). L’esprit, le soi et la société (J. Cazeneuve, E. Kaelin et G. Thibault, trads.). Paris, France : PUF. (Ouvrage original publié en 1934 sous le titre Mind, self and society. Chicago : Chicago University Press).

Miles, A., et Huberman, A. M. (1991). Analyse des données qualitatives. Bruxelles, Belgique : de Boeck.

Molinié, M. (2006a). Aspects de la réflexivité de l’étudiant plurilingue dans le cadre européen. Dans M. Molinié et M-F. Bishop (dirs.), Autobiographie et Réflexivité (pp. 83-101). Cergy-Pontoise : Université de Cergy-Pontoise, CRTF.

Molinié, M. (dir.). (2006b). Biographie langagière et apprentissage plurilingue. Le français dans le monde. Recherches et applications, (39), 6-10.

Moore, D. (2006). Plurilinguismes et école. Collection dirigée par Daniel Coste et Danièle Moore. Paris, France : Éditions Didier.

Moris, C. (2003). Les représentations sociales des langues. Le cas de professeurs et apprenants de langues étrangères à Arequipa, Pérou. Manuscrit non publié, Mémoire présenté pour l’obtention du DEA de didactologie des langues et des cultures, Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle.

Nossik, S. (2014). Introduction : Le récit de soi entre conformisme et émancipation. SEMEN Revue de sémio-linguistique des textes et discours, (37), 7-14. Récupéré de https://journals.openedition.org/semen/9860.

Ochs, E. (2014). Ce que les récits nous apprennent. SEMEN, (37), 17-44. Récupéré de https://journals.openedition.org/semen/9865.

Pavlenko, A. (2001). “How am I to become a woman in an American vein?”: Transformations of gender performance in second language learning. Dans A. Pavlenko, A. Blackledge, I. Piller et M. Teutsch-Dwyer (dirs.), Multilingualism, Second Language Learning, and Gender (pp. 133-174). Récupéré de http://www.anetapavlenko.com/pdf/How_am_I_to_become_a_woman_in_an_AmericanVein.PDF.

Perregaux, C. (2006). Reconnaissance et ouverture plurilingues au cœur de la formation : vers un autre rapport aux langues dans une perspective interculturelle. Formation et pratiques d’enseignement en questions, (4), 173-182.

Perret, M. (1994). L’énonciation en grammaire du texte. Paris, France : Éditions Nathan.

Roussi, M. (2009). L’insecurité linguistique des professeurs de langues etrangères non natifs : le cas des professeurs grecs de français (Thèse pour le doctorat). Université Sorbonne Nouvelle, Paris, France. Récupéré de http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/78/73/05/PDF/2009PA030082.pdf.

Taboada-Leonetti, I. (1990). Stratégies identitaires et minorités : le point de vue du sociologue. Dans C. Camilleri, J. Kastersztein, E-M. Lipiansky, H. Malewska-Peyre, I. Taboada-Leonetti et A. Vasquez-Bronfman (dirs.), Stratégies identitaires (pp. 43-83). Paris, France : PUF.

Thamin, N., et Simon, D-L. (2009). Réflexions épistémologiques sur la notion de « biographies langagières ». Carnets d’Ateliers de Sociolinguistique (CAS). Praticiens et chercheurs à l’écoute du sujet plurilingue. Réflexivité et interaction biographique en sociolinguistique et en didactique, (4), 1-10. Récupéré de https://www.u-picardie.fr/LESCLaP/spip.php?article65.

Vasquez, A. (1990). Les mécanismes des stratégies identitaires : une perspective diachronique. C. Camilleri, J. Kastersztein, E-M. Lipiansky, H. Malewska-Peyre, I. Taboada-Leonetti et A. Vasquez-Bronfman (dirs.), Stratégies identitaires (pp. 143-171). Paris: PUF.

Vasseur, M.-T. (2000). Apprendre à être professeur de langue étrangère dans un pays étranger : déplacement, imaginaire et réflexivité. Recherches et Formation, (33), 45-61. Récupéré de http://www.persee.fr/doc/refor_0988-1824_2000_num_33_1_1616.

Vion, R. (2000). La communication verbale. Analyse des interactions. Paris, France : Hachette Supérieur.
Publicado
2018-11-19
Sección
Artículos de investigación